Mis à jour concernant le déconfinement
Conseil National de Sécurité du 3 juin 2020

  • Update 9 juin 2020

Le protocole (qui a été relu et validé par le GEES) est désormais disponible dans les liens ci-dessous ! Celui-ci doit a été validé par le cabinet du ministre Ducarme ce mardi 9 juin :

  • Update 12 juin 2020

Nous nous efforçons de collecter un maximum d’informations auprès des communes afin de vous les communiquer. Voici pour l’instant les informations reçus :

Si vous êtes TDS, un.e exploitant.e ou représentant.e d’une administration communale et que vous contestez des erreurs, n’hésitez pas à nous contacter directement info@utsopi.be

Wallonie

  • Charleroi : les hôtels de passe et clubs sont rouverts depuis le 10 juin, moyennant le respect du protocole.
  • Gembloux : les activités de prostitution peuvent reprendre.
  • Gosselie : les hôtels de passe et clubs sont rouverts depuis le 10 juin, moyennant le respect du protocole.
  • Liège : Les activités de prostitution sont de nouveau autorisées à partir du 15 juin sous réserve du respect du protocole, du lundi au samedi de 7h à 23h.
  • Namur : Les activités de prostitution ont repris sous réserve du respect du protocole. Fermeture la nuit entre 1h et 7h du matin.
  • Seraing : Les activités de prostitution sont de nouveau autorisées à partir du 15 juin sous réserve du respect du protocole, du lundi au samedi de 7h à 23h. Fermeture obligatoire le dimanche.
  • Sombreffe : les bars dédiée à la prostitution peuvent rouvrir, mais l’accès aux chambres et aux prestations sexuelles reste interdit.

 

Bruxelles-Capitale

  • St-Josse-ten-Noode : Les activités de prostitution ne sont pas autorisées, en l’absence de possibilité de respecter les mesures de distanciations sociales, toujours imposées par le gouvernement fédéral. Mesure en place au moins jusqu’au 30 juin.
  • Schaerbeek : Les activités de prostitution sont de nouveau autorisées (rue d’Aerschot et quartier Linné) à partir du 15 juin sous réserve que les conditions du protocole soient respectées. Les établissements ne pouvant pas respecter le protocole restent fermés. Fermeture la nuit entre 1h à 7h du matin.

 

Flandre

  •  Anvers : réouverture du Quartier Rouge à partir du 15 juin sous réserve que les conditions du protocole de la Ville d’Anvers soient respectées (très similaire au protocole du groupe inter-fédéral). Les établissements ne pouvant pas respecter le protocole restent fermés. Fermeture la nuit entre 1h et 6h du matin.
  • Courtrai : ne prévoit pas pour le moment de prendre des mesures supplémentaires à celles du gouvernement.
  • Gand : les activités de prostitution ont repris, le respect du protocole (notamment port du masque et gel hydro alcoolique) est obligatoire. Fermeture la nuit entre 1h et 6h du matin.
  • Knokke-Heist : Les travailleur.euses du sexe doivent suivre les mesures du gouvernement fédéral.
  • Saint-Trond : Les activités de prostitution ne sont pas autorisées pour le moment.

___________________________________________________________________________

  • Qu’est-ce qu’en dit le gouvernement belge ? Update 4 juin 2020

La communication du Conseil National de Sécurité, le 3 juin, concernant le déconfinement, soulève à nouveau de nombreuses questions.

Sur la base des contacts que nous avons eu avec les experts, nous voulons vous donner les informations que nous avons maintenant.

Un premier message important est qu’à partir du 8 juin, nous adoptons en Belgique un point de vue tout à fait différent des mois précédents : Tout est permis, sauf ce qui est (encore) interdit.

  • Le travail du sexe est-il toujours interdit ? Non.

Le travail du sexe n’a pas été abordé lors de la conférence de presse. Cela peut être source de confusion. Il est clair que l’horeca et les massages non-thérapeutiques peuvent rouvrir à partir du 8 juin. Le travail du sexe n’est également pas inclus dans la liste des activités qui sont toujours interdites ou reportées. On peut en déduire que le travail du sexe peut être repris SI les mesures sanitaires sont bien observées.

 Cependant, les communes peuvent décider de maintenir l’interdiction, comme cela est déjà le cas pour certaines.

  • Le gouvernement prévoit-il des mesures de protection pour le secteur ? Un protocole de mesures spécifique est en cours d’élaboration.

Pour chaque secteur, des directives sont élaborées concernant les meilleures mesures de sécurité à suivre pour protéger le personnel et les client.es. Pour le travail du sexe, des consultations sont actuellement en cours avec les experts pour définir ces directives.

La règle de la distance de 1,5m est difficile à respecter dans le travail du sexe, mais nous attendons des conseils comme dans de nombreux autres secteurs :

– Porter un masque par vous et le client ;

– Appliquer une bonne hygiène (des mains) – lavage et désinfection – pour vous et le client ;

– Des conseils sur le nettoyage, la désinfection et la ventilation de la pièce après chaque client et l’utilisation correcte du linge de lit et des serviettes ;

– Eviter d’avoir trop de personnes dans une pièce en même temps ;

– etc.

Nous savons que vous vous souciez de votre propre santé et de celle des autres.

Malheureusement, nous ne pouvons garantir qu’un redémarrage ne posera plus de risque d’infection par Covid-19. Après tout, le virus n’a pas disparu et est toujours dangereux.

Faire en sorte que le travail puisse être effectué de la manière la plus sûre possible et appliquer les mesures proposées peut aider à réduire les risques !

 

  • Comment les communes géreront-elles l’assouplissement des mesures ? Ce n’est pas encore tout à fait clair.

 Comme vous le savez, les communes peuvent appliquer des règles spécifiques sur la prostitution. On ne sait pas encore clairement quelles communes élaboreront ou non des réglementations supplémentaires. Nous ne savons pas non plus précisément si la police effectuera des contrôles, et de quelle manière.

 

  • Et les TDS qui résident temporairement à l’étranger ?

 Celles et ceux qui sont rentré.es dans leur pays d’origine et qui souhaitent revenir travailler en Belgique doivent s’informer des règles concernant les voyages en Belgique depuis leur pays d’origine.

 Les associations du secteur font le suivi de l’évolution des mesures spécifiques concernant le travail du sexe, nous vous tiendrons au courant aussi rapidement que possible.

  • Contactez-nous si vous avez des questions.
 

– UTSOPI Bruxelles et distribution alimentaire – Nora – 0470/81.44.45

– UTSOPI Vlaanderen – Daan – 0472/25.64.26

– UTSOPI Bruxelles & Médias – Marie – 0485/62.08.41

UTSOPI continue ses activités maintenues durant le confinement à savoir :
– La ligne d’écoute et d’information ;
– Les distributions alimentaires ;
– Le soutien pour l’alimentation et le loyer via la cagnotte ;
– Le chaîne UTSOPI Corona TV ;
– Les Listen to You online

Pour plus d’infos :

FR : https://utsopi.be/covid-19/
NL : https://utsopi.be/nl/covid-19-onder-sekswerkers/

 

Vous trouvez plus d’infos sur le coronavirus sur www.info-coronavirus.be.

X