Guide de soutien aux travailleur.euses du sexe

Suite à la crise sanitaire COVID-19, les travailleur.euses du sexe sont dans l’obligation d’arrêter d’exercer leurs activités. A l’heure où nous écrivons ces mots, il est impossible de savoir avec certitude quand le travail du sexe sera à nouveau possible en Belgique.

En attendant, il n’est pas toujours simple de trouver les informations concernant nos droits et possibilités durant cette crise, tant pour notre santé que pour obtenir un éventuel revenu de remplacement.

Le guide ci-dessous, qui ne prétend pas être exhaustif, rassemble différentes informations concernant vos droits et les services encore ouverts en Belgique, permettant le meilleur accompagnement possible.

Pour toute demande d’aide et/ou de soutien, merci de contacter UTSOPI à l’adresse help.utsopi@gmail.com.

Soutenir les travailleur.euses du sexe

Forcées à devoir suspendre leurs activités par mesure gouvernementale mais aussi pour raisons évidentes de sécurité sanitaire, l’immense majorité des travailleur.euses du sexe, qui ne possèdent aucun statut et aucune protection se retrouvent totalement privés de revenus et sans possibilité d’obtenir un revenu compensatoire prévu par l’état.
De nombreux appels nous parviennent ainsi qu’à nos partenaires de travailleur.euses du sexe dans des situations dramatiques, ne sachant même plus s’alimenter ou s’occuper de leurs enfants. Face à l’urgence de la situation, plusieurs d’entre elles/eux envisagent même de reprendre le travail, au risque de se mettre en danger elles-mêmes ou leurs proches.

X